0

Février : petit parcours émotionnel

J’ai utilisé récemment les cartes des émotions de l’excellente Bougrie pour lire une histoire à ma fille :

7295_375948.

Nous avons donc suivi le parcours émotionnel du petit renard, dont la colère cachait de la tristesse, elle-même causée par de l’inquiétude… Il finit rassuré par sa mère, puis content.

L’invitation à l’écriture de ce mois-ci est d’écrire une petite histoire dont le protagoniste suive le même parcours émotionnel :

colère – tristesse – inquiétude – être rassuré(e) – contentement

Si vous séchez, vous pouvez avoir le choix entre deux personnages et deux cadres.

Les personnages :

  1. Un jeune homme timide et trop prudent.
  2. Une mamie indigne, sarcastique, et qui se roule ses cigarettes en cachette.

Le cadre :

  1. Un vaisseau spatial en route pour la première colonie martienne, dans un avenir proche.
  2. Un salon de thé de luxe perdu dans une petite ville à l’économie sinistrée.

20 à 30 minutes devraient suffire. Limiter le temps imparti permet d’écrire sans se censurer, et donc de laisser libre cours à son imagination.

 

 

Publicités
0

Janvier, le mois de Janus

Le mois de janvier tient son nom du dieu romain Janus, dieu à double visage : l’un tourné vers le passé et l’autre vers l’avenir.

Janus bifrons, un visage tourné vers le passé et l'autre vers l'avenir

(du blog Masculine Faces: Life and Art, http://hairymouthfuls.tumblr.com/)

Par un beau soir, des amis évoquent les héros de leur enfance, notamment Fifi Brindacier, délicieusement originale, indépendante et intelligente. À quoi ressemblerait-elle à l’âge adulte ?

L’un d’entre eux consacrera beaucoup de temps et d’effort à répondre à cette question. Il s’agit du journaliste suédois Stieg Larsson, dont la trilogie Millenium est devenue un best-seller. Fifi Brindacier y est devenue Lisbeth Salander, une hackeuse géniale et rétive à toute norme. Une chose est sûre : avec sa vie et son caractère, on n’est pas dans les contes pour enfants.

45119942

Repensez au premier héros ou à la première héroïne de fiction qui vous ait marqué dans votre enfance. 20 ans après ses aventures, à quoi ressemblerait cette personne ? Quels traits a-t-elle gardé de son passé, comment a-t-elle évolué ?

Pour vous accompagner, une chanson d’un groupe de rock prog italien des années 70 du nom de Janus.

0

A l’abordage !

La frégate vogue par mer calme. Parfait. Le bateau pirate s’approche et, une fois en vue de l’équipage, hisse le drapeau noir avec la tête de mort. Le guetteur de la frégate hurle l’alerte.

Sur le pont, le chef des pirates arbore un sourire narquois. Il s’appelle Barbe-blonde, il est le capitaine des pirates, a votre veste rapiécée qu’il changera contre celle du prochain capitaine qu’il vaincra, son fidèle mousqueton, et son envie d’en découdre…

Au moment de l’abordage, le capitaine du bateau, un homme mûr et fort dénommé Vaillant, s’enfuit à toutes jambes pour s’enfermer dans sa cabine.

— Battez-vous, matelots ! Je reviens tout de suite ! hurle-t-il en partant.

Courageux, celui-là. Si les matelots gagnent contre Barbe-blonde et son équipage, à tous les coups ils vont faire une mutinerie ensuite. Qu’importe. Les pirates viennent du Belistan et la frégate de Carbénie, nation ennemie du Belistan depuis des générations, depuis cette période sombre où la Carbénie a pillé l’or d’une région du Belistan et réduit la population en esclavage pour exploiter les mines. Le Belistan a fini par les vaincre, mais la rancune est tenace.

À présent, à vous d’écrire la suite de l’histoire. Mais quel point de vue allez-vous adopter ?

– celui de Barbe-blonde, chef des pirates ?

– celui de Vaillant, qui pourrait bien créer la surprise en ressortant de sa cabine, et se montrer digne de son nom ?

Vous devez choisir une option et écrire comment se déroule l’attaque. Durée : entre 20 et 30 minutes. Conseil : Mettez un chronomètre 🙂

Pour vous accompagner, vous avez le choix entre musique calme :

Alela Diane, The Pirate’s Gospel

ou plus vitaminée :

The Beastie Boys, Sabotage

Deuxième invitation à l’écriture :

Qui sont les pirates aujourd’hui ? Qui sont les destructeurs, les pilleurs ? Il y a les pirates au sens historique, qui opèrent par exemple au large de la Somalie, il y a les saboteurs de projet, il y a les pulvériseurs de bonne humeur… Il y a les pirates au sens large du terme, il y a les pirates du quotidien, les pirates au petit pied… Parfois, on est même son propre pirate ! Comment agissent-ils, et pourquoi ?

A titre d’exemple, Laurel, dessinatrice de BD, décrit dans sa BD Comme convenu/The Daily Struggle les (més)aventures d’une dessinatrice et d’un codeur bien naïfs, dont le rêve de vivre en Californie dans la baie de San Francisco leur vaut d’être manipulés par des « hommes d’affaires » sans scrupule.

Le Daily Struggle / Comme convenu

0

Autumn Leaves

Autumn, the season when leaves fall…

Jacques Prévert’s beautiful poem was made into a song and interpreted by many artists, including Yves Montand. Here is a link to the original French version:

And here is a cover by Eric Clapton:

Now, let yourselves be inspired for a few writing exercises.

1) 5-10 minutes: imagine a situation where a man would go and tell these words to a (formerly) loved woman. Would that be in a letter? Would he tell her those words? Where are they?

2) 10 minutes: imagine you are the woman in question. You are reminiscing about the man when you used to be so in love with each other; now describe him at that time, when all that he was, all that he did, was beautiful. Then, picture him again as the first flush of love vanishes and makes way for aggravation, hostility, resentment… Describe him then.

3) 5 minutes: write a text beginning with those words: « And the sea wipes out the steps of the disunited lovers on the sand. » What happens next on the beach? Do other people come for a walk? Is it dusk, or are we under the midnight sun? Do the lovers come back?

You can type your texts in the comments if you wish.

See you soon in real life at the Moccachili!

0

Les feuilles mortes

L’automne, saison des feuilles mortes.

Le magnifique poème de Prévert a été mis en musique et interprété par de nombreux artistes, dont Yves Montand.

Je vous propose, après avoir savouré l’interprétation du grand Yves, de vous laisser inspirer pour quelques exercices d’écriture.

1) 5-10 minutes d’écriture : imaginez une situation où un homme viendrait dire ces mots à une femme (anciennement) aimée. S’agit-il d’une lettre ? D’une déclaration de vive voix ? Où sont-ils ?

2) 10 minutes d’écriture : imaginez que vous êtes la femme à qui ces mots sont destinés. Vous vous souvenez de l’homme aux plus beaux jours de votre amour—décrivez-le à ce moment, quand tout ce qu’il était, tout ce qu’il faisait, était beau. Ensuite, imaginez-le alors que la folie amoureuse se dissipe pour laisser la place à de l’exaspération, de l’hostilité, du ressentiment… Et décrivez-le alors.

3) 3) 5 minutes d’écriture : écrivez un texte qui commence par ces mots « La mer efface sur le sable les pas des amants désunis. ». Que se passe-t-il ensuite sur la plage ? D’autres personnes viennent-elles s’y promener ? Le soir tombe-t-il, ou bien sommes-nous sous le soleil de midi ? Les amants reviennent-ils ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez laisser vos textes (ou les taper directement) en commentaire.

À bientôt pour une rencontre en vrai au Moccachili !

0

Atelier de Noël

Le dernier atelier de l’année a eu lieu en décembre et le thème en était Noël. Nous nous sommes retrouvées au café moccachili et avons fait les deux premiers exercices, qui nous ont suffisamment occupées pendant deux bonnes heures :
1 – Gâteau de Noël
Écrivez la recette d’un gâteau. Chaque ingrédient doit être chargé de sens, de souvenirs… Expliquez comment cuire le gâteau et le déguster.
2 – Le secret du père Noël
Le père Noël donne des cadeaux. Le père Noël est gentil. Mais le père Noël a un but secret. L’un de ses elfes a décidé de parler. Vous êtes cet elfe. Quel est le secret du père Noël ?
3 – Le cadeau immatériel
Si vous pouviez offrir quelque chose qu’on ne peut pas mettre en paquet, qu’est-ce que ce serait, et à qui l’offririez-vous ?

Mon cadeau (écrit dans l’atelier en anglais le lendemain) était une seconde de paix intérieure, que j’aurais offerte à tout le monde. Une seconde suffit : on peut y revenir indéfiniment.

0

The Christmas Workshop

The last workshop of the year took place in December and the theme was Christmas. We had a lot of fun meeting in Luxembourg to write about the following prompts:
1 – Christmas Cake
Write a recipe for a cake. Each ingredient has to be meaningful, for instance remind you of Christmas pasts or childhood memories. Explain the ingredients and how to cook and eat the cake.
2 – Santa’s Secret
Santa Claus gives present. Santa Claus is nice. But Santa Claus really has an agenda. One of his elves has decided to speak up. You are that elf. What is Santa’s secret goal?
3 – The Immaterial Present
If you could offer something that cannot be put inside a box, what would it be and who would you give it to?

My present was one second of inner peace, and I would have given it to everyone. Just one second is enough: you can go back to that second of inner peace indefinitely.